Présentation du classement

Au début de la saison 2018-2019 de badminton, le calcul du classement a été mis à jour. Les grands principes du calcul seront maintenus pendant au moins deux ans, mais un certain nombre de correctifs va être apporté pour redonner plus de sens aux séries et obtenir une meilleure adéquation entre les classements et le niveau réel des joueurs.

Présentation du classement
 

Équivalence avec l’ancien système de classement

N1 N2 N3 R4 R5 R6 D7 D8 D9 P10 P11 P12
Élite A1/A2 A3/A4 B1/B2 B3/B4 C1/C2 C3/C4 D1/D2 D3/D4 NC
À noter qu’il ne s’agit ici que d’estimations, les deux systèmes étant totalement différents.
 

Classement Par Point Hebdomadaire (CPPH)

Le classement par points hebdomadaire (CPPH) est basé sur les points (cote FFBaD) des joueurs, qui évoluent chaque semaine et qui servent à déterminer l’appartenance aux séries. Le classement hebdomadaire est d’ampleur nationale et concerne potentiellement tous les joueurs licenciés à la FFBaD. Il est unique et regroupe les joueurs des catégories benjamins à Vétérans.

Aucune défaite désormais n’est immédiatement pénalisante, seuls les six meilleurs résultats (que ce soit en interclubs ou en tournois) sur les douze derniers mois glissants sont pris en considération. Pour atteindre un classement, il vous faut atteindre le seuil de points requis pour passer dans la catégorie supérieure. (Les points ne sont donc plus divisés par votre total de matchs, mais cumulés, ce qui encourage les inscriptions régulières en tournois).

Cas particulier des abandons et forfaits : En compétition individuelle, les victoires par forfait et sur abandon sont comptabilisées comme un match normal. En compétition par équipe, les victoires sur abandon sont comptabilisées, les victoires par forfait ne sont pas comptabilisées.

Ce modèle de calcul est grandement inspiré de ce qui est pratiqué sur la scène internationale. Ainsi, un badiste qui parvient à remporter un tournoi accomplira un bond en avant, mais devra défendre ses points à date anniversaire la saison suivante pour maintenir sa progression.

Exemple : un joueur qui remporte un tournoi au 1er mars 2016 inscrit 100 points. Son total de points sera boosté pendant 1 an par cette performance, mais il perdra ce gain le 1er mars 2017. Il aura alors intérêt à accumuler ce type de résultat afin de maintenir son rang.

À noter que les joueurs n’ayant jamais participer à la moindre compétition ne seront plus considérés comme non classés, mais comme des badistes non compétiteurs licenciés à la Fédération.

Le Classement Par Points Hebdomadaire est établi selon les points de la Côte FFBaD recalculés toutes les semaines dans la nuit du mercredi au jeudi. Ce calcul a un effet immédiat sur le classement par niveau et par série.
Niveau Série Seuil de points
National N1 2048
N2 1024
N3 512
Régional R4 256
R5 128
R6 64
Départemental D7 32
D8 16
D9 8
Promotion P10 4
P11 2
P12 0,0001


Il existe deux sortes de mesures mises en place dès Septembre 2018 :

– Celles qui touchent au calcul de la cote à partir des résultats, et qui auront un impact immédiat.

– Celles qui touchent au calcul des résultats en eux-mêmes, et dont l’effet sera observé au fil de la saison, à mesure que les résultats anciennes formules seront remplacés par des résultats nouvelles formules.

Ajustements ayant un impact immédiat :

Dès la rentrée, les cotes seuils des séries seront modifiées pour les séries N1 à R4.
Par cohérence avec les autres séries, elles seront désormais de 2048 (N1) – 1024 (N2) – 512 (N3) – 256 (R4).
La série n’est plus déterminée uniquement par la cote, mais par une double condition sur la cote et sur le rang fédéral.

Par exemple, pour être N1, il ne faudra plus seulement avoir une cote de 2048, mais aussi faire partie des 100 premiers français (rangs seuils : 100 (N1) – 300 (N2) – 700 (N3) – 1500 (R4) – 3000 (R5) – 6000 (R6) – 10000 (D7) – 16000 (D8) – 25000 (D9)).

Il y aura donc beaucoup de perdants notamment en double où certains perdront jusqu’à deux classements (en lien avec l’inflation particulièrement sévère des cotes observée dans cette discipline).


D’autre part, deux règles disparaissent :
– Les deux classements d’écart maximum entre les disciplines
– La limitation des descentes à une série maximum tous les trois ans.

Pour remplacer ces deux règles, une cote minimale est définie pour chaque joueur. Elle dépend :

– d’une part, de ses cotes dans les trois disciplines à la même date,
– d’autre part, de la meilleure cote qu’il ait jamais connue par le passé dans la discipline (avec d’autant moins d’impact que cette meilleure cote est ancienne).

De ce fait, très peu de joueurs auront désormais une cote égale à un seuil, les descentes seront plus rapides également. Le principe de protection contre les performances hors norme est renforcé et certaines règles qui étaient différentes entre les séries P et les autres séries, sont maintenant harmonisées.


MODIFICATIONS QUI AURONT UN IMPACT POUR LES RÉSULTATS RÉALISÉS Á PARTIR DU 1 SEPTEMBRE 2018 :



– Une victoire en rencontre Promobad rapportera désormais 0.3 point et non plus 1 point.
– La valeur d’un tableau ne sera plus calculée à partir des meilleurs participants de celui-ci, mais à partir des participants médians.


Les tableaux hétérogènes seront pénalisés, mais pas les tableaux homogènes. Le pourcentage obtenu de la valeur d’un tableau ne dépendra plus seulement du stade atteint par le joueur dans le tableau mais aussi du nombre de matchs gagnés.

Gagner un seul match dans un tableau sera beaucoup moins récompensé qu’auparavant. Les formules des tournois privés et des championnats sont harmonisées, mais les championnats bénéficieront d’une surcote proportionnelle en fonction de l’instance organisatrice.

Les championnats seront mécaniquement plus valorisés que les tournois individuels. Au vu de toutes les modifications précédentes, différents coefficients sont ajustés afin d’avoir un ensemble cohérent (Dn, K, Iq…).

À QUEL IMPACT FAUT-IL S’ATTENDRE ?



En moyenne, les modifications listées ci-dessus vont contribuer à réduire les cotes des joueurs de niveau N, R et D, et à augmenter légèrement les cotes des joueurs P. Selon la discipline et le profil du joueur, il pourra aussi y avoir des perdants chez les P et des gagnants chez les N, R et D, même si ceux-ci seront minoritaires.

Les profils de joueurs perdants seront les suivants :

  • – Joueurs hommes ou femmes spécialisés en double (perte immédiate d’une voire deux séries dès la rentrée du fait de la nouvelle condition sur le rang fédéral).
  • – Joueurs qui bénéficiaient d’une performance aberrante obtenue dans un tableau très hétérogène (moindre importance des résultats exceptionnellement hauts dès la rentrée).
  • – Joueurs faisant beaucoup de tournois en se surclassant et gagnant peu de matchs (impact au fil de l’eau de la saison à mesure qu’arriveront les nouveaux résultats et que s’effaceront les anciens).
  • – Joueurs qui ne font que des compétitions Promobad, souvent des jeunes (impact au fil de l’eau de la saison à mesure qu’arriveront les nouveaux résultats et que s’effaceront les anciens).

A contrario, les profils de joueurs gagnants seront les suivants :

– Les joueurs spécialisés en doubles et ne pratiquant jamais de simple verront leur cote de simple augmenter du fait de la nouvelle règle sur la cote minimale (dès la rentrée ; cela sera fréquent en simple dame pour les niveaux N- à D+).
– Les joueurs P cumulant beaucoup de victoires mais ne parvenant pas à monter (alignement des règles entre les séries P et les autres séries, supprimant les effets de seuil entre D9 et P10). De façon plus chiffrée, à titre indicatif, si le nouveau règlement avait été appliqué à la saison 2016-2017, l’effet global sur un an aurait été le suivant (1).

graphique des variations moyenne de cote
 


graphique du nombre de joueur par série fin aout 2017
Source : Fédération Française de Badminton : http://lnaqbad.fr/wp-content/uploads/2018/07/Note-Dirigeants_nouveau-classement.pdf
 

Attribution des points

Pour chaque compétition, un coefficient sera appliqué à chaque série. Il est calculé par la FFBaD selon trois éléments :

– le nombre de participants à la série
– le niveau moyen des joueurs inscrits
– le nombre de matchs joués

C’est ce coefficient qui vous permettra de calculer le nombre de points que vous avez gagné pendant une compétition. Par la suite, il est divisé par un barème calculé en fonction du stade atteint dans le tournoi.

Si vous sortez de poule

Défaite en 1/16 : Coefficient / 3,5
Défaite en 1/8 : Coefficient / 3
Défaite en 1/4 : Coefficient / 2
Défaite en 1/2 : Coefficient / 1,5
Défaite en finale : Coefficient / 1,2
Victoire en finale : Coefficient

Si vous ne sortez pas de poule

Aucune victoire : 0 pt

Si 1 ou 2 victoire(s) :
– Tournoi avec des 1/8 de finale : Coefficient / 3,5
– Tournoi avec des 1/4 de finale : Coefficient / 3

Cas particulier des interclubs

les points comptabilisés sont calculés en fonction du nombre de points de l’adversaire vaincu.

Pour calculer vos points lors d’interclubs, vous gagnez le nombre de points que possède votre adversaire pour le simple. Pour les doubles, vous remportez la moyenne des points des joueurs composants l’équipe adverse. Les défaites n’ont aucune conséquence.

Cas particulier des matchs transgenres

En PromoBad et ParaBadminton exclusivement, les points sont attribués à la discipline du vainqueur.

Exemple : une paire double dame gagne une paire double mixte. Les points seront affectés dans la discipline double dame des joueuses victorieuses.

Attribution des points
 

Méthode de calcul du nouveau classement

La valeur de chaque tableau d’une compétition dépend de la qualité des inscrits au tableau concerné, associé à un système de pondérations dépendant de l’instance organisatrice et du type de compétition, selon un barème, dont le mode de calcul est détaillé ci-après. Les côtes utilisées pour apprécier la qualité des joueurs inscrits sont celles en vigueur 14 jours avant le début de la compétition.

Compétition individuelle

Les points attribués (appelés Pi) sont calculés en fonction du barème du tableau (nommé B) et du stade atteint (intitulé I). La formule appliquée est : Pi = I x B


Calculer le barème de tableau « B »

Le mode de calcul de la valeur globale B  : B = max(2 ; Iq * (1+S) * C / Dn)

Iq = facteur qui dépend du nombre d’inscrits dans le tableau et qui vaut 0,7 / 0,75 / 0,8 / 0,9 / 1 respectivement pour un nombre de participants égal à 3 / 4 / 5 / 6 ou 7 / 8 et plus.
S est une surcote appliquée pour les championnats selon l’instance organisatrice (50 % – 35 % – 20 % respectivement pour FFBad / Ligues / Comités)
C = moyenne arithmétique des cotes des 70 % de participants médians du tableau (pas d’arrondi).
Dn = facteur qui dépend de la discipline et qui vaut 2,5 / 2,4 / 2,8 / 2,7 / 2,6 respectivement en SH / SD / DH / DD / DX.

Calculer le facteur qualité des inscrits Fq

Il est calculé grâce à la formule suivante : Fq = R x Iq

R est le ratio entre la moyenne des N participants de la compétition et un coefficient fixe Dn.



Dn est une valeur fixe calculée en fonction des N meilleurs français pour chaque discipline.
Discipline SH SD DH DD DX
Dn Avant 2,8 2,8 3,0 3,0 2,9
Dn Maintenant 2,5 2,4 2,8 2,7 2,6

Iq est un coefficient pondérateur en fonction du nombre d’inscrits sur le tableau.
Nombre d’inscrits 3 4 5 6/7 8/16 17/32 33+
Simple 0,75 0,80 0,85 0,90 1 0,95 0,90



Calculer le stade atteint dans le tableau : Indice « I »

Cet indice est attribué à chaque joueur en fonction du stade atteint dans son tableau. Il peut varier selon le type de compétition choisi par les organisateurs à savoir :


Poule unique

Dans le cas d’une poule unique de trois joueurs :
Stade 1er 2ème 3ème
Indice I 1 0,50 0,15 si au moins 1 victoire
Dans le cas d’une poule unique de quatre joueurs :
Stade 1er 2ème 3ème 4ème
Indice I 1 0,67 0,33 0,15 si au moins 1 victoire 0,0001 si 0 victoire
Dans le cas d’une poule unique de cinq joueurs :
Stade 1er 2ème 3ème 4ème 5ème
Indice I 1 0,75 0,50 0,33 0,15 si au moins 1 victoire 0,0001 si 0 victoire

Compétition par équipes

Dans une compétition par équipe, le gain d’un match est valorisé par un nombre de points Pe défini comme suit : Pe = cote de l’adversaire / K, où K vaut 5,5 / 5,75 / 6 / 6,5 respectivement pour des interclubs en division départementale, régionale, nationale, ou des tournois par équipe.

En double, on considère la moyenne géométrique des cotes des deux adversaires.

Pour les interclubs et les autres compétitions par équipe, chaque match gagné est un résultat indépendant qui dépend de la cote du joueur battu (ou des joueurs battus pour le double).

En compétition Promobad, tous les matchs rapportent 0,3 point.

*Petite astuce : l’ordre de grandeur d’un match d’interclubs remporté est estimé en divisant la cote de son adversaire par 6.

3 ajustements possibles

1) RÉSULTATS HORS NORME :
Si un joueur dispose de M résultats (au maximum 6) dans la discipline, avec M>=3,
chaque résultat est comparé à la moyenne arithmétique des M-2 résultats médians, notée RM :
– les résultats supérieurs à 3*RM sont ramenés à 3*RM (plafonnement)
– les résultats inférieurs à 0,5*RM sont ramenés à 0,5*RM (majoration).

2) INSUFFISANCE DE RÉSULTAT :
Si le joueur n’a pas 6 résultats, sa cote est ajustée de +10 %, +25 % et +50 % s’il lui manque respectivement 1, 2 ou 3 résultats.

3) COTE MINIMALE :
Dans chaque discipline, cote finale du joueur = max (cote à ce stade du calcul ; Cmin1 ; Cmin2), avec :
– Cmin1 = (somme des cotes en simple, double et mixte prises à ce stade du calcul) / 6.
– Cmin2 = cote maximale jamais observée dans la discipline / (1,5*nombre d’années révolues depuis la date où elle a été observée).

ABANDONS ET FORFAITS :
Un match remporté par abandon est considéré comme une victoire, contrairement à un match remporté par forfait.

PERFORMANCES INTERNATIONALES :
Les compétitions internationales sont hiérarchisées selon la même logique que les compétitions nationales.
Le barème B est attribué selon un grade (défini en annexe 3.2.A1), et le coefficient Is est défini comme plus haut.

À noter qu’il est possible de faire une demande de reclassement :

Si la cote d’un joueur dépasse 8 alors qu’il n’a pas 6 résultats, alors elle est ajustée :
  • +10 % si 1 résultat manquant.
  • +25 % si 2 résultats manquants.
  • +50 % si 3 résultats manquants.


Élimination directe
Stade Facteur
Vainqueur 1
Finale 0,83
1/2F 0,67
1/4F 0,5
1/8F 0,33
1/16F 0,28
1/32F 0,22
1/64F 0,19
*si le joueur n’a aucune victoire, on lui attribue 0,0001 pt.
Nombre de matchs gagnés Facteur
1 0,67
2 0,9
3 0,95
4+ 1
* hors WO

À partir de cette valeur globale B, le résultat est valorisé selon la formule :
gain = B * Im * Is, avec :

Im = facteur qui dépend du format de compétition et du nombre de matchs gagnés (vaut 1 sauf en format poule + élimination directe où il vaut 0.67 / 0.9 / 0.95 / respectivement pour nombre de matchs gagnés (hors WO) = 1, 2, 3, 4 et plus).
Is = facteur qui dépend du stade atteint dans la compétition et qui vaut 1 / 0.83 / 0.67 / 0.5 / 0.33, etc, respectivement pour vainqueur / finaliste / 1/2 finale / 1/4 finale / 1/8 finale, etc.

D’abord, une valeur globale est calculée pour le tableau, reflétant le niveau des participants. L’ordre de grandeur pour cette valeur est de diviser la cote du participant médian par 2,5 (les championnats bénéficient d’une surcote par rapport aux tournois classiques). Au minimum, un tableau vaut 2 points.

Le résultat du joueur est le produit du barème total attribué au tableau, et d’un pourcentage qui dépend du stade atteint et du nombre de matchs gagnés.

Par exemple, celui qui remporte le tournoi en ayant gagné tous ses matchs remporte 100 %, celui qui gagne tout jusqu’à la finale gagne 83 %, etc. Certaines compétitions, comme les championnats, sont davantage valorisées que les tournois classiques.

*Petite astuce : en tournoi, l’ordre de grandeur de la valeur du tableau peut être estimé en divisant la cote du participant médian par 2,5.
 

EN RÉSUMÉ :

Dans certains cas, la cote n’est pas seulement la somme des 6 meilleurs résultats.

Pour être plus représentative du niveau réel du joueur, des ajustements ont lieu si le joueur n’a pas assez de résultats ou s’il a eu des résultats non représentatifs. De plus, un bon joueur spécialisé dans une autre discipline ou ayant été inactif quelques temps, n’a pas une cote à zéro :
une cote minimale est établie, qui dépend d’une part du niveau du joueur à l’instant t dans l’ensemble des trois disciplines, et d’autre part du niveau qu’il a connu dans la discipline par le passé.

En compétition individuelle, un tableau vaut environ la cote du participant médian divisée par 2,5.
En compétition par équipe, un match vaut environ la cote de l’adversaire divisée par 6. En compétition Promobad, chaque match rapporte 0,3 point.

Vous comprenez désormais les moindres détails de votre classement et êtes capable de l’expliquer autour de vous. Les formules et paramètres décrits ici sont susceptibles d’évoluer à la marge d’une année sur l’autre pour garantir une plus grande stabilité du système. Ces modifications sont de la compétence de la Commission Nationale Classement et Reclassement de la FFBaD.

Montées et descentes
 

Compétitions prises en compte

Les compétitions prises en compte sont les suivantes :

– championnats (nationaux, régionaux, départementaux, etc)
– circuits adultes
– trophées jeunes
– tournois
– rencontres « PromoBaD »
– interclubs
– compétitions internationales (pour les joueurs de haut-niveau)

 

Source badmania.fr

Vous trouverez ci-joint le lien pour accéder au classement de tous les joueurs du club : https://badiste.fr/joueurs-club/bacc73-1242.html